Lean Startup Machine Montréal

**MAJ Oct 2012 : Start2FlySocial devient INKOSO. Cliquez ici pour l’article qui relate ce pivot.**

 

Quand Lean Startup Machine décide de faire un tour à Montréal, pour offrir l’un de ses ateliers, nous sommes de la partie !

La Maison Notman, où nous travaillons, nous a offert un billet pour participer à l’atelier et devenir enfin « maigre ». Inutile de dire que nous étions au paradis !

Première étape : convaincre ! Vous êtes directement jeté dans la fosse aux lions : Si vous avez un projet et souhaitez travailler dessus durant l’atelier, vous devez convaincre la foule de participer en trouvant des membres pour votre équipe projet.

« Est-ce que quelqu’un est intéressé par l’entrepreneuriat social ici ? » Bien que la Maison Notman était pleine à craquer, il semblait au début, que dans cette foule de concepteurs web, programmeurs, etc… la question pouvait sembler très hors contexte ! Et pourtant non ! L’équipe, nous l’avons formée : Trois valeureux chevaliers voulant changer le monde !

Deuxième étape : « Get out of the building ! » pour aller rencontrer nos potentiels clients dans la rue

 

Alors qu’avons-nous appris ?

Premièrement : Que Lean Startup Machine est un cardio en bonne et due forme ! Une fin de semaine très, très intense à courir dans les rues de Montréal et surtout deux nouveaux concepts très pertinents pour notre projet Start2FlySocial : MVP, minimum viable product et « where’s the pain? ».

Le MVP vous permet de concevoir un produit informatique minimal viable, qui a juste ce qu’il faut, et rien de plus (!), pour permettre son lancement auprès de vos « early adopters » ou « premiers accros ».

Et bizarrement, sans même que l’idée à la base de Lean Startup Machine ne soit sociale (au sens, social et solidaire… et non social, comme web social), nous avons noté quelques ressemblances cruciales avec l’approche de gestion de projet que nous proposons lors de nos consultations et formations. Évidemment, chez les ateliers Lean, on ne parle pas des principes de coopération ou d’utopie responsable (ahh… quoi que?!)… Mais avec la phrase « where is the pain? », on parle bien du BESOIN. Et c’est là un point qui nous rapproche de l’entrepreneur social et solidaire : l’entrepreneur qui va chercher à répondre à un besoin réel, besoin qu’il transfigurera en opportunité entrepreneuriale.

En conclusion, un très bon « bootcamp » anglophone, très intensif, très demandant… mais ô combien intéressant ! Un rite de passage pour tout projet web, un défi que nous avons relevé avec beaucoup de plaisir.

Restés connectés !