Laurence Bakayoko, nouvelle membre du RQIS, Réseau québécois en innovation sociale

Une excellente nouvelle pour la journée ! Le Conseil d’Administration du RQIS, Réseau québécois en innovation sociale, vient d’annoncer qu’il accueille dans sa communauté d’intérêt Laurence Bakayoko, la fondatrice de PROJEKTAE.

« En vue de bâtir un réseau unique, multidisciplinaire et multisectoriel en innovation sociale et d’en faire un acteur phare au Québec, le RQIS a invité une vingtaine de représentants d’organisations reconnues comme leaders de l’innovation sociale au Québec à se regrouper en une communauté d’intérêt. Le RQIS faisait alors le pari que la mise en commun de leurs connaissances et expertises, couplées de formalisation et de diffusion, leur permettrait d’innover ensemble et d’en faire bénéficier la société québécoise. Toujours active et forte de plusieurs chantiers de travail et évènements, la communauté d’intérêt est composée d’acteurs provenant des milieux de la recherche, de la pratique et de la liaison œuvrant dans les secteurs économique, social, de l’éducation et de la culture ».

Voici le témoignage de Laurence Bakayoko suite à cette belle nouvelle.

« C’est avec honneur et plaisir que j’entre dans la communauté d’intérêt du Réseau québécois en innovation sociale. Mon engagement est d’y apporter mon énergie et mes connaissances sur le terrain, des outils et pratiques en innovation sociale. Mon parcours a officiellement débuté au Centre de recherche sur les innovations sociales à HEC Montréal, il s’est prolongé avec PROJEKTAE pour évoluer naturellement vers la mission du RQIS. Grâce à mon profil multidisciplinaire, grâce à mes expériences personnelles et professionnelles, j’ai pu développer une perspective unique en créant une démarche qui intègre différents domaines pour la transformation sociale (gestion de projets, design thinking, communication, outils digitaux). Ce que je souhaite, c’est partager et grandir, apprendre et construire, c’est aussi participer à un mouvement qui par son action va contribuer à la transformation sociale. Avec mon parcours international, j’ai toujours eu à cœur de mettre en avant le Québec, ma terre d’adoption, de le positionner sur la carte mondiale de l’innovation sociale. Telle est, en effet, la pierre la plus importante que je souhaite apporter au Réseau québécois en innovation sociale« .